logo facebook

Salon 2019

Isabelle Mignot

  06.10.03.85.75 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.isabellemignot.com

2019

2019 Isabelle mignot a nos jardins sous les paupieres 1Les flots de l'âme et du coeur, au fil des jours ... Telle est sa principale source d'inspiration. Quels que soient les matériaux et supports utilisés pour ses peintures où se mêlent abstraction et figuration allusive, ne faire qu'une chose : ouvrir des fenêtres sur nos vies, nos envies, nos idées, nos amours, nos émois, en transparences, fusions, effusions, superpositions, couleurs et mouvements, caresses ou griffures, envols, débordements, musique et silences ; se dévoiler, nous dévoiler.

A nos jardins sous les paupières (1), Mixte, 100x100

Dominique Moreau

  01 48 59 60 80   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.- dominique-moreau.fr

2019

2019 Dominique Moreau Cheloides

Après avoir longtemps exprimé l’idée de la poussée, de la force de vie : racines, branches, graines, tubercules, c’est maintenant l’organique qui soutient sa recherche plastique. Avec la peau, la chair, la blessure et la réparation, les organes et leur éventuelle transformation, les mutations, les excroissances, il aborde aussi la fragilité et l’éphémère. Il développe depuis peu un travail sur le cerveau, la matière grise, la mémoire, le souvenir.

Chéloïdes, textile brodé, 73X93 cm

Cécile Morin-Verdier

06 83 75 05 59   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -   cecile-morin-verdier.com

2019

2019 Cecile morin verdier petitspapiersLe papier est au centre de sa démarche artistique. Dans son processus de création, deux actions se succèdent : l’accumulation puis la désagrégation du papier.
Les strates de papier forment un support/surface qu’elle va éplucher, creuser, transpercer, poncer. Ce travail -situé entre la peinture et la sculpture- exprime le redoutable effet du temps sur notre mémoire.

Petits papiers, Mixte, 124 x 99 cm

2018

MORIN VERDIER ECHAPPEE COLLAGE 80x116La transformation de toutes sortes de papier est au cœur de la démarche artistique de Cécile Morin-Verdier. Utiliser cette matière à la fois fragile et résistante, pour exprimer le temps qui passe et la recherche des souvenirs qui s’estompent. Au-delà de ces métaphores, son travail -situé entre la peinture et la sculpture- a aussi pour objectif de redonner vie à des « papiers éphémères »

"Echappée" collage 80x116

2017

2017 Cecile morinverdier memoiresLe papier, matière à la fois fragile et puissante, est au centre de mes recherches. Il reste toujours une trace de son passé, mais la transformation est bien là. On entre-aperçoit ainsi les traces de couleurs ou d'écriture laissant libre-cours à notre imagination.
Cela peut évoquer une surface  minérale ou végétale, un paysage lointain ou au contraire agrandi démesurément… Une chose est sûre il y a la volonté de protéger ce qui n’est pas encore parti. C’est redonner vie à des piles de revues oubliées, mais aussi exprimer le redoutable effet du temps sur notre mémoire.

"Mémoires" - collage - 70x96 cm (non encadré)  78,5x105 (encadré)

2016

2016 morin cUtiliser du papier magazine pour représenter le temps qui passe et son impact sur notre mémoire. Situées entre la peinture et la sculpture, les réalisations de Cécile Morin-Verdier sont aussi un questionnement sur la transformation et l’aspect du papier et principalement celui de magazines. L’accumulation, le collage, la compression, la déchirure sont les gestes qui vont contribuer à cette métamorphose.

"Vibrations" - Huile - 0,90 / 0,65

Nicolas Moussette

  06 29 05 76 23   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.- www.nicolasmoussette.com

2019

2019 Nicolas Moussette Yemen

Il a débuté par la sculpture de paysage (terre cuite brute, patinée, peinte, émaillée) avec une recherche d'absolu et une réflexion sur l'environnement et sa relation à l'Homme, et ce qui pousse ce dernier à se protéger, s'allier ou s'élever. Il a exploré ensuite les thèmes de la transmission et de l'identité sociale au travers de collages au ton gentiment humoristique. En parallèle je me suis lancé dans l'installation. L'extension logique me fait entrer de plein pied dans l'art conceptuel.

Yemen, Terre cuite peinte, 55 x 40 x 40 cm

Yvon Neuville

  06 82 77 72 82 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.pictura.org

2019

2019 Yvon Neuville comme s effile le temps pendant que

Informelle, la peinture de NEUVILLE est axée sur l'imaginaire, l'onirisme, la sensualité. Elle entraîne le spectateur loin des pesanteurs quotidiennes, comme une troublante caresse diaphane. Vouée à l'espace, à l'air, elle vous entoure de voiles légers, de volutes évanescentes, comme une aube encore indécise. Les titres soulignent, s'il en était besoin, la portée poétique et envoûtante de sa recherche. Dans ses tableaux, chacun peut à sa guise se promener et projeter ses propres rêves. Luis Porquet

 

 

"...comme s'effile le temps pendant que...", huile sur toile, 070 X 100

2017

2017 Yvon Neuville juste un peu de soleil et pourtant

 De A à Z, l’alphabet ne contient que vingt-six lettres…C’est bien peu  pour parler des essences qui construisent l’émotion. L'expression non  figurative de la peinture m’entraîne à la rencontre de mes arcanes  émotionnels...

"Juste un peu de soleil et pourtant" - Huile sur toile - 89x130

Nicolas Nief

  06 71 59 60 55 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.nicolas-nief.fr

2019

2019 Nicolas Nief Avto« Dans les peintures de Nicolas Nief, rien n’est tout à fait solide. L’espace y est flottant, fait d’interférences et de chevauchements de champs colorés, de limites qui s’additionnent et s’entrecroisent. L’ordonnancement géométrique de la surface, la matière et la lumière se combinent pour échafauder un mouvement de va-et-vient entre le plan du tableau et un horizon suggéré. Il se fait géologue en débusquant les strates de ses explorations, cartographe en inventant une grammaire de l'image.

Avto, acrylique sur toile, 50X75 cm

2018

Nief Hailo acrylique 126x100«Dans sa peinture rien n’est tout à fait solide. L’espace y est flottant, fait d’interférences et de chevauchements de champs colorés. L’ordonnancement géométrique de la surface, la matière et la lumière se combinent pour échafauder un mouvement de va-et-vient entre le plan du tableau et un horizon suggéré. Chacun de ses tableaux résulte d’une succession d’opérations - transferts, arrachages, surimpressions - qui introduisent une part de jeu et de hasard. Il se fait géologue en débusquant les strates de ses explorations, cartographe en inventant une grammaire de l'image.

"Hailo" acrylique 126x100

2017

2017 Nicolas Nief TreeTopQuestI

Nicolas Nief appréhende les notions constitutives de la peinture, celle de l'espace, de la temporalité du geste, de la prégnance de la matière. Il intervient sur la toile en créant des champs de couleurs, des ruptures en surface, des accumulations. Il se fait géologue en débusquant les strates de ses explorations, cartographe en inventant une grammaire de l'image.

"Tree Top Quest I" - acrylique sur toile - 126 x 95 cm

Anne-Marie Pansart

  06 09 33 81 56 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.annemarie.pansart.free.fr

2019

2019 Anne Marie Pansart GRAPHISME 2Sa recherche photographique fait partie intégrante de sa démarche artistique et picturale. Elle aime ce qu'il y a d'éphémère, d'unique dans chaque recherche. Elle ne retrouvera peut-être jamais la même lumière que celle qui lui a permis de réaliser ces photos.
Elle aime cette mouvance qui se cache derrière une apparente rigidité, la poésie que renferment ces structures, ce jeu entre force et délicatesse, sans cesse renouvelé.

Graphisme 2, Photographie tirage sur papier Hahnemühle contrecollé sur dibon, 65X50

2018

PANSART En allant au concert PHOTO 75x50« Attendre que le soleil tourne un peu et dévoile de nouvelles visions d'arabesques et de dentelles; Et puis essayer de les capter, d’en faire des tableaux aboutis, en prenant mon temps pour qu'ils soient bien cadrés, que les couleurs, la lumière, et les formes s’équilibrent, qu’il n’y ait rien à retoucher... »

"En allant au concert" photo 75x50

2017

2017 Anne Marie PANSART Les voiles rouges

EN PHOTO, ne pas s’arrêter à l’apparence, mais essayer de s’approprier les lieux tranquillement, en prenant son temps. Puis jouer avec les lumières les couleurs et les rythmes, retrouver la subtilité des nuances de gris bleus verts... Attendre que le soleil tourne un peu et dévoile de nouvelles visions d'arabesques et de dentelles; Et puis essayer de les capter, d’en faire des tableaux aboutis, en prenant mon temps pour qu'ils soient bien cadrés, que les couleurs, la lumière, et les formes s’équilibrent, qu’il n’y ait rien à retoucher...
J'aime ce qu'il y a d'éphémère, d'unique dans chaque recherche, et cette mouvance qui se cache derrière une apparente rigidité, la poésie que renferment ces structures,  ce jeu entre force et délicatesse, sans cesse renouvelé.

"Composition" - 50x75

Nicole Parent

  06 80 11 26 26 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.http://www.nicoleparent.art

2019

2019 Nicole Parent vanite 1Elle s’est toujours intéressée aux gens et a toujours aimé les observer. C’est pour elle une source inépuisable de plaisir et d’inspiration. Elle est particulièrement sensible à ceux auxquels on ne prête pas attention, comme par exemple les personnes âgées ou ceux qui expriment ce qu’il y a de fragile et de vulnérable en nous.  En peinture et gravure, elle cherche à ne pas trop en dire, à laisser la place au flou, à l’ambigu, au mystère. J’aime aussi l’humour et raconter une histoire.

Vanité 1, Gravure, 40x50

2018

PARENT Bacchante gravure 40x50Nicole Parent est particulièrement sensible à ceux auxquels on ne prête pas attention, par exemple les personnes âgées ou ceux qui expriment ce qu’il y a de fragile et de vulnérable en nous. Elle cherche à ne pas trop en dire, aime l’humour, raconter une histoire. Elle aime l’idée que celui qui regarde y trouve du plaisir, s’y reconnaisse et soit à la fois intrigué et troublé.

"Bacchante" gravure 40x50

2017

2017 Nicole Parent sans titre1

Je me suis toujours intéressée aux gens et j’ai toujours aimé les observer. C’est pour moi une source inépuisable de plaisir et d’inspiration.
Je suis particulièrement sensible à ceux auxquels on ne prête pas attention, comme par exemple les personnes âgées ou ceux qui expriment ce qu’il y a de fragile et de vulnérable en nous.
Dans mon travail, en peinture et gravure, je cherche à ne pas trop en dire, à laisser la place au flou, à l’ambigu. J’aime aussi  l’humour et raconter une histoire.
J’aime l’idée que celui qui regarde y trouve du plaisir, s’y reconnaisse et soit à la fois intrigué et touché par ce qu’il voit.

"sans titre 1" - gravure - 39x57cm

Sylvie Le Pelletier Pasquier

  06 78 92 38 08 -   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  www.sylvielepelletierpasquier.fr

2019

2019 Sylvie PasquierPlus elle avance dans ses recherches, plus elle est bouleversée par le spectacle de la nature sous toutes ses formes. Celle-ci lui parle de la pesanteur et de la grâce, de la beauté aussi, de façon métaphorique, à l'heure où la réflexion sur l'écologie et l'avenir de notre terre est plus que jamais présente. C'est son engagement en tant que peintre. Le rapport de ses recherches picturales avec la poésie est de plus en plus essentiel.

Sans titre, Technique mixte, collage monotypes sur papier, 80X60 cm

2018

Lepelletier Abysses 2 2017

Peintre, l’ensemble de ses recherches est inspiré par l’immersion dans le paysage,
avant tout celui de la presqu'île de Guérande où elle alterne croquis in situ et travail dans son atelier de Batz sur mer: lumières, espaces, rythmes , éléments de la nature environnante , aquatique et minérale, prennent place dans ses toiles qui suggèrent des formes de paysages, sans imposer.

"Abysses 2" 2017

Valérie Phélippeau 

  06 87 46 82 32   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.valerie-lemoal.com

2019

2019 Valerie Phelipeau Conversation 5Elle est fascinée par les liens, les lignes et les connexions qui sont ses sources d’inspiration. Les formes qu’elle peint sont douces et ovales, souvent par deux, elles sont comme des conversations. Le maillage auquel elles sont reliées laisse entendre une possible continuité, un assemblage infini, ainsi qu'une délicatesse qu’elle met en évidence en travaillant sur un nouveau support, la Tarlatane. L’irrégularité du tissage ainsi que sa transparence, laissent entrevoir sa légèreté, sa finesse .

Conversation #5, Acrylique sur Tarlatane, 85 x 85 cm

Françoise Peslherbe

  06 88 39 27 19   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - peslherbe.com

2019

2019 Francoise peslherbe accro aux pixels“Françoise Peslherbe pratique le photomontage avec un humour corrosif et dévastateur, ce qui n’exclut pas des pages d’attendrissement et de sentimentalisme. Elle observe ses semblables et leur environnement, saisit des expressions, des éclairages, des détails invisibles du plus grand nombre, les détourne et leur donne un tout autre sens. Chacune de ses compositions est un fragment d’une étude sociétale qui remet en cause les habitudes et la façon d’appréhender notre quotidien(…)
Louis Doucet –Critique d’art

Accro aux pixels, Photographie tirée sur alu dibond n°1/5, 65x100

Carole Rechsteiner

  06 10 80 75 94   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  www.carolerechsteiner.wixsite.com/scultpures

2019

2019 Carole Rechsteiner je ne suis plus un daguetLa curiosité l’anime chaque jour davantage pour explorer de nouvelles matières qui l'entraînent vers de nouveaux sujets.
La nature et le vivant, la faune et la flore, les arbres surtout la fascinent et s'imposent de plus en plus dans son travail.

"Je ne suis plus un daguet", grillage peint, 85x70x50

2018

Rechsteiner grizzly grillage 48x50x45Curieuse de tout ce qui est matière, elle se passionne pour de nouvelles techniques qui la font sortir de sa "zone de confort" pour exprimer sa créativité en 3 dimensions. Ce qui la passionne aujourd'hui c'est le grillage...

"Grizzly" grillage 48x50x45

2015

2015 rechsteiner c

"Résiliance I" - Albâtre et laiton - 0,23

Nathalie Salé

  06 24 39 90 96   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  contactns.wixsite.com/peinturenathaliesale

2019

2019 Nathalie Sale tandemElle livre des tableaux sous forme de scénettes colorées, denses, calmes, presque enfantines pour témoigner, comme un arrêt sur image, des maux de notre société, de nous-mêmes, d’elle-même.
Elle essaye, cependant, de laisser au regardeur la possibilité de faire son choix dans le décryptage. Tout n’est pas figé. Parfois, c’est le moment crucial ou le scénario va s'orienter.

le tandem, acrylique sur toile, 100X13

Yannick Sauvage

  06 62 46 87 02   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  www.yannicksauvage.com

2019

2019 Yannick Sauvage ondeLe travail de peintre, illusion du volume dans l’espace, l’a attiré vers l’expression d’une matérialité et poussé vers l’aspiration à mettre en réel ces volumes. Sa sculpture va vers une dématérialisation de l’objet pour traduire dans l'espace la trace laissée par ses mouvements. Le mouvement qui nous rapproche de l’origine de la matière. Le vide est essentiel, comme dans l’espace, pour nous projeter vers la contemplation. Le désir de s’échapper de la pesanteur le conduit dans l’atelier.

Onde, carton-peinture, 50 x 50 cm

2015

2015 sauvage yDe l'ombre à la lumière sur la surface
Mon long voyage où le temps disparait
Commence ma vision d'une mise en scène
Plonger dans cette image devant le réel
L'esprit se perd et se retrouve
D'un état suspendu indispensable pour faire le passage
Entre ce que l'on voit et ce que l'on transmet
Cet instant à renaître au monde
Où seul face à face
Se poser hors du temps

"Le 5 septembre 2013 à 16h15" - Technique mixtre - 0,81 / 1,00

Sofi (Sophie Vincent)

  06 63 56 88 22 -   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  sofi-empreintes.ultra-book.com

2019

2019 SOFI SurfaceIntime-Extime. 
Accepter la trace comme état final ou se satisfaire de l'empreinte. Apprécier tant la fluidité de l’encre que sa permanence sur le papier. Observer, ressentir, accueillir ce qui est en surface.
S’interroger, découvrir ou imaginer ce qui se passe à l’intérieur.
À l’intérieur de la matière, du corps, de l’âme.

Surface, techique mixte- papier, 70x100

2018

Sofi fragile equilibre Technique mixte 60x80Les transparences de l'encre et de l'acrylique traduisent sur le papier la légèreté et l'informel de ses compositions.
Intuitions et émotions sont les seuls guides de son élan créatif. Intime/Extime. C'est l'intérieur qui s'exprime - qui se laisse regarder, l'intérieur qui prend la parole. L'encre exprime la fluidité du ressenti obligeant la main au lâcher-prise.
Accepter la trace comme état final ou se satisfaire de l'empreinte.

" Fragile équilibre" - Technique mixte 60x80

Chantal Spender

06 07 79 32 77   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   www.chantal-spender.com

2019

2019 Chantal Spender Au coin de l etang 2Faisant écho aux œuvres de Paul Klee, Mark Rothko, Cy Twombly, Nicolas de Staël voire même Lukas Kandl, les tableaux tant abstraits que figuratifs de Chantal Spender oscillent entre l'aléatoire et le construit avec une pléthore d'écritures plastiques et de contrastes de couleurs pour traduire "les traces émotionnelles" de sa mémoire.

Au coin de l'étang (2), Huile sur toile, 75cmx56cm

2018

Spender les promesses de laube huile 100x100Faisant écho aux œuvres de Paul Klee, Mark Rothko, Cy Twombly, Nicolas de Staël voire même Lukas Kandl, les tableaux tant abstraits que figuratifs de l'artiste Chantal Spender oscillent entre l'aléatoire et le construit avec une pléthore d'écritures plastiques et de contrastes de couleurs pour traduire "les traces émotionnelles" de sa mémoire. Sarah Noteman, critique d'art

"Les promesses de l'aube" huile 100x100

2016

2016 spender cNée à Paris, ingénieur en aménagement urbain, puis consultante en communication institutionnelle, je me consacre totalement à la peinture depuis 2002. Je vis maintenant dans le Nord de la France. Je ne m'impose pas de programme stylistique particulier. D'une toile à l'autre, je passe de la figuration à l'abstraction. Je m'en tiens aux impulsions de mon inspiration et aux exigences de mon œil. Dans l'agencement des couleurs et des espaces, je cherche à atteindre l'équilibre. Une maxime : le rêve comme la peinture, la peinture comme le rêve.

"Lost in translation" - Huile - 1,00 / 0,80

Christine Sutton

02 97 34 11 24   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   www.christine-sutton.com

2019

2019 Christine Sutton Repentir 1On cherchant tout ce que constitue le dessin, elle s’est aperçu que les repentirs dévoilent autant l’esprit de l'artiste que l’œuvre fini. On peut voir les étapes de la pensée, l'hésitation, la fragilité, la force.Donc elle ne cache plus les étapes, elle s'en délecte.

Repentir 1, Encre sur zinc, 70 x 50cm

2017

2017 Christine Sutton Vas yL’instantané du photographe, le moment précis où il passe à l’acte, où il franchit la ligne, où on prend une décision…que la marée change.
Je cherche ça dans mes tableaux.
Sortir de l’abri, de l’ombre à la lumière, ou l’inverse,
quand le charbon noir devient blanc.

"Vas-y" - Goudron Graphite - 100 x100 cm

2016

2016 sutton cJe propose un travail sur les terrils et des mines de charbon du nord d'angleterre à côté duquel je suis née. Les terrils sont construisent avec tous les résidus de la mine - le charbon, l'anthracite, le graphite, le goudron et c'est avec ces matériaux que j'ai fait mes dessins. Les terrils sont d'un noir satiné métallique et le damage au bulldozer marque les côtes de dessins au reflets changeante comme un tissus damassé au fils d' argent.

"Mines" - Techniques mixtes - 1,20 / 0,80

2015

2015 sutton cJe travaille beaucoup avec le graphite sur zinc ou comme cette année sur papier. Le sujet est des paysages autour des mines de charbon. La brillance du charbon et ses refets, sa couleur noir avec la lumière blanche, en hiver la neige à côté des murs noirs ou le bonhomme de neige qui n'est jamais blanc ou les herbes qui absorbent la suie. Les gestes essentiels dans le dessin pour sentir l'environnement ; de près, les marques au sol sur les terrils ou de loin les collines des corons.

"A morning walk" - Graphite sur papier - 1,00 / 1,00

2014

2014 sutton cCette année, Christine Sutton s'est concentrée sur ses bases de dessin. Elle est revenue sur ses origines au petit village dans le Yorkshire et les paysages des mines de charbon. Les gestes essentiels dans le dessin pour sentir l'environnement - de près les marques au sol sur les terrils ou de loin les collines des corons - de près les changements de brillance du charbon de loin les nuages de suie mate .

"Basic image II" - Acide et graphite sur zinc - 0,80 / 0,80

Anne Teitelbaum

  06 09 86 54 20   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  

2019

2019 Anne Teitelbaum Totem

Elle aime une certaine forme d’incertitude. Elle travaille en ce moment sur la mère Terre, sa naissance, ses souffrances, ses fractures, ses empreintes, c’est aussi une manière de travailler cette matière magique qu’est l’argile. Ses pièces deviennent alors très organiques. Les arbres la fascinent, ils disent tout, de la racine à la frondaison. Les formes plus géométriques lui imposent plus de rigueur, elle aime l’agencement de blocs qui donnent un rythme, une géométrie plus « rassurante ».

Totem, Grés ardoises, H 51,42,40 cm

Christine Tchouhadjian

  06 88 59 39 01   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  

2019

2019 Christine Tchouhadjian sans titreAssemblés, pliés, collés, enfouis, les messages fossilisés entrent en contiguïté. Vestiges d'une activité débridée, la phrase, le texte se dressent silencieux, impossible à déchiffrer. Peu importe, il ne s'agit plus de lire, de feuilleter mais de regarder un quotidien pétrifié, d'imaginer une "vie dans les plis". La nature a pris les mots, il te reste spectateur-promeneur que du bois et des feuilles. Veritas 
Jean-Louis Hélard, vidéaste

sans titre (comprend deux éléments qui prennent appui sur le mur), bois papier, 45 X 205

Isthme (Isabelle Thomas-Loumeau)

  06 07 96 02 40   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  www.isthme-art.com

2019

2019 Thomas Isthme Territoires colores 7Le collage n’est jamais pour Isthme un art mineur mais un travail d’exploration de la peinture et de la couleur sous d’autres formats et supports. Peignant sur papier des mêmes pinceaux et des mêmes tons que ses toiles du moment, elle les fragmente ensuite d’un seul geste aléatoire. Là, chaque élément à sa place dans l’ensemble, et le plus minuscule morceau révèle la plénitude du tout. Le résultat est inattendu mais extrêmement précis et l’œil d’Isthme est un étalon secret qui sait la mesure.

Territoire Noir/Blanc #7, Collage sur papier Arches, 30x30

2015

2015 isthmeLongtemps les oeuvres d'Isthme ont eu un rapport étroit avec l'eau, l'estuaire, la mer et les traversées de l'océan que l'artiste a effectué plusieurs fois. Ses toiles où les vagues nous attirent, ses dessins où les roseaux se penchent, où les vagues, encore, deviennent graphisme, en sont les témoins. Isthme a repris cette idée de paysage dans ses oeuvres récentes. Le paysage est plus que quelques éléments identifiables, un horizon, des collines à perte de vue, quelques arbres. Le paysage devient couleur, lumière, formes qui s'ouvrent composées à nos yeux. Ici, Isthme nous transporte dans un paysage urbain nocturne.

"Paysage nocturne" - Huile - 1,30 / 0,89

Isabelle Triolaire Braemer

  06 86 86 49 21   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.isabellebraemer.com

2019

2019 Isabelle Triolaire Braemer sousbois 22Son travail commence avec les prises de vue « in situ », ici la forêt domaniale de Bellême. Les photos sont cadrées de telle façon que le ciel et la terre restent invisibles, les arbres forment une masse où seule la lumière pénètre et vient se réfléchir sur les feuilles . Le direction et l’orientation des feuillages, des troncs et branches sont imprécis, on peut regarder les photos dans plusieurs sens sans altérer la logique de l’image. Elle passe ensuite à la peinture à l’huile sur toiles de grandes tailles et d’après les photos.

Sous bois 22, huile sur toile, 100x130

Frank Turzo

  06 74 41 14 06   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.turzosculpture.com

2019

2019 Frank Turzo laisse moi beton

Sa recherche se concentre sur l'interprétation de notre monde actuel avec ses influences, bonnes ou mauvaises. Elle s’exprime dans des formes rondes, compressées, détournées voire déformées. Partant d'un modèle figuratif qu’il métamorphose pour le rendre plus abstrait, il crée une ambivalence dans ses pièces, en mouvement et immobiles, tantôt ludiques tantôt tactiles. Il utilise le monde animal dans ses sculptures pour représenter l'humain dans toute sa diversité, sa complexité et ses comportements

Laisse-moi, sculpture - béton, 30 x 30 x 130 cm

Marc Vernier

06 20 36 89 17   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   www.marcvernier.com

2019

2019 Marc Vernier livre objetIl crée des livres d'artistes et des livres objets. Livres sculptures, livres d'art brut ou livres inspirés des civilisations anciennes. Chaque création est pensée comme une œuvre originale. De formes abstraites, ses livres sont conçus avec un maximum de simplification afin d'obtenir un résultat dépouillé et équilibré en adéquation avec le texte. Pour l'élaboration de pièces uniques, il lui arrive de détourner la forme, le vieillissement, les défauts ou le contenu de livres déjà existants.

Livre Objet, Livre + Metal, 18x24

2018

Vernier gravure directe sur papier avec forme en relief	50x70

"Sans titre 1" gravure directe sur papier avec forme en relief    50x70

2017

2017 Marc Vernier sans titreDans l’esthétique japonaise, l’accent est mis sur l’asymétrie plutôt que sur la symétrie et l’espace n’est pas considéré comme un vide à combler mais comme un élément d’équilibre. On retrouve cette idée dans une œuvre musicale où les silences font aussi partie de la musique.
Partant de ces principes, mon travail de plasticien, inspiré des jardins japonais et du Bauhaus, est une recherche d’harmonie avec des jeux de matières (bois, métal, ardoise, papier) et une juste répartition de différentes intensités de noirs, de bruns, de blancs.
Mes tableaux et mes gravures sont le résultat d’une réflexion approfondie et d’une réalisation exigeante.

"sans titre" - encre sur papier - 60x80

2016

2016 vernier mGabrielle Buffet, militante du dadaïsme, avait donné une définition pertinente sur le regard que l'on peut avoir sur une œuvre : "L'œuvre existe, sa seule raison d'être est d'exister. Elle ne représente rien que le désir du cerveau qui l'a conçue. Les inventions de la nature nous charment sans qu'il soit question devant elles, de raisonnement ou de raison d'être. Il faut (les œuvres) les regarder comme l'on regarde un arbre, un ciel, un paysage".

"Sans titre" - Technique mixte - 0,50 / 0,70

2015

2015 vernier mDans l'esthétique japonaise, l'accent est mis sur l'asymétrie plutôt que sur la symétrie et l'espace n'est pas considéré comme un vide à combler mais comme un élément d'équilibre. On retrouve cette idée dans une œuvre musicale où les silences font aussi partie de la musique. Partant de ces principes, le travail de plasticien de Marc Vernier, inspiré des jardins japonais et du Bauhaus, est une recherche d'harmonie avec des jeux de matières (bois, métal, ardoise, papier) et une juste répartition de différentes intensités de noirs, de bruns, de blancs.

"Sans titre" - Composition - 0,70 / 0,50

2014

2014 vernier mLa complexité se construit sur des structures simples. Le travail de plasticien, graveur et créateur de livres objets est basé sur la dualité des formes, des textures et des matériaux : blanc/noir, mat/brillant, abstraction gestuelle/géométrique, surface lisse/surface rugueuse. L'artiste recherche l’équilibre et l’esthétique par l’emploi de moyens simples, associé à l’usage de matériaux accessibles : ardoise, sable, bois, papier, métal ... L’art des jardins japonais et le Bauhaus sont pour lui des sources d’inspiration.

"Sans titre" - Technique mixte - 1,30 / 0,50

Tania Verschueren (Bruzs)

06 82 13 46 63   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   taniabruzs.blogspot.com - www.bruzs.com

2019

2019 Tania Verschuren Bruzs Enlevement Europe

Elle aime travailler en série, où les tableaux se succèdent comme autant de chapitres d’une histoire, mais son inspiration première est instantanée et abstraite : c’est la vision d’une masse, d’un vide, d’une ligne, d’une couleur, d’une sensation, d’un mouvement; un rythme plutôt qu’un sujet. Celui-ci prend place petit à petit dans la composition imaginaire, se l’approprie et semble l’avoir inspirée, alors qu’il n’en est que la traduction."

Enlèvement d'Europe n°8, Encre, Pastel et huile sur toile, 100x150 cm

© Salon des Beaux-Arts de Garches